Si je suis absente , sans doute me trouverez-vous un peu : ici : clic image

jeudi 13 décembre 2012

Pâte de fruit à la figue de barbarie

                                                      Pâte de fruit à la figue de barbarie

Recette  rapide et facile pour 1 kg de fruit 
Préparation : 45 mn 
Cuisson :25 mn 
Macération : 24 heures
C'est le même process que pour  la gelée de figue de barbarie mais la quantité d'agar-agar est plus importante 
Il faut :
1 kg de fruits pelés et coupés en quatre 
800 g de sucre 
1,5  càs  d'agar-agar 
2 càs d'huile neutre
Préparation :
Si ce sont des fruits que vous avez cueillis , il faudra les frotter dans plusieurs épaisseurs de vieux torchons 
Ensuite il faut les peler 
Les couper en quatre 
Dans un plat superposer les couches de fruits avec les couches de sucre 
Laisser macérer 24 heures au réfrigérateur 
Le lendemain , verser les fruits avec le sucre fondu dans une bassine à confiture , cuire  25 mn à feu moyen ,  tout en remuant  ainsi qu' écumer tout au long de la cuisson pour enlever les graines
5 mn avant la fin de cuisson monter le feu puis ajouter l'agar-agar et laisser cuire à gros bouillons 5 mn  tout en remuant avec un fouet à main 
Chemiser un moule carré légèrement huilé  de papier sulfurisé  également huilé 
Y verser la préparation , laisser refroidir puis mettre au réfrigérateur jusqu'au lendemain 
Démouler , couper cette pâte en cubes , puis les enrober de sucre semoule 
Source : recette perso ( recette également publiée sur mon blog : le journal gourmand de Sacha

3 commentaires:

  1. ¡qué pinta! Je tiens à les goûter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hola Paloma
      ¿Crees que el color es bueno para pintar? tienes razón sobre el espinoso de la tonalidad más maravillosa además de que son deliciosos en la boca
      Gracias por su visita
      Les deseo hermosa fiesta de Navidad
      Sacha

      Supprimer
  2. Hmmm... Comme ça doit être bon! Je m'attablerais bien. Et puis, même sans m'attabler, j'ouvrirais bien grande ma bouche... :-)
    Joyeux Noël, Sacha! Profite bien.

    RépondreSupprimer